Les filières de productions de tomate et concombre, en culture sur substrat sous serres chauffées, ont largement développé la PBI (Protection Biologique Intégrée) contre les principaux ravageurs.

Les essais réalisés visent à évaluer et sélectionner des produits alternatifs d’intérêt dans la lutte contre l’oïdium, le botrytis et le pythium. Par ailleurs des suivis de populations des bioagresseurs et des auxiliaires de protection des cultures sont réalisés dans des serres pilotes. Ils doivent permettre de faire ressortir les points majeurs favorables au développement des auxiliaires : les nourrissages, les répartitions lors des lâchers, les effeuillages limités car ces derniers sont des facteurs influençant les équilibres des populations bioagresseurs-auxiliaires.

Objectifs

  • Améliorer la protection biologique en optimisant le développement des insectes auxiliaires
  • Rechercher de nouvelles alternatives aux produits phytosanitaires chimiques en favorisant les produits « NODU vert et de biocontrôle »
  • Optimiser la gestion du climat et le travail des plantes pour limiter les agressions de ravageurs et pathogènes
  • Regrouper l’ensemble de ces démarches pour conduire une culture, dans une serre système, afin de vérifier leur synergie d’aboutir à une diminution des IFT